Qu’est-ce que le talent ?

Blog-veronique-jacquemoud-Talents

La gestion des Talents ou comment atteindre le Saint Graal ?!

Les experts se multiplient pour nous parler de talent. Dernièrement j’assistais à une conférence ayant pour vocation de nous aider à comprendre ce qu’était le « Talent » et en quoi il pouvait être une richesse humaine en entreprise…

 Alors quels sont leurs enseignements ?

Selon le 1erexpert, « Il n’y a pas de talents sans travail. Ceux qui ont du talent ont un investissement/effort beaucoup plus important que les autres dans le travail ». C’est, selon lui, ce qui distinguerait les personnes talentueuses des autres. Eux réussissent ! Parce qu’ils méritent quelque part leur réussite. Ils ont bossé sans relâche.

Au regard de son parcours, on pourrait comprendre ici que cet expert est entrain de nous parler de lui et de son propre modèle du monde qu’il expose devant les 150 participants.

Du côté du public, comment nous sentons-nous face à cette « découverte » ?!

A regarder les visages des participants dans l’assemblée, on ressent assez vite une certaine gêne… d’abord parce qu’on ne comprend (encore) pas grand chose à ce à quoi correspond un « talent » mais on comprend qu’il s’agit de travailler plus ! On ressent alors de l’inquiètude, les visages se crispent… pour certains ça se transforme même en forme de culpabilité :« merde, je le savais, je n’aurais jamais dû prendre mon we de l’ascension. Quand je pense que j’ai aussi posé mon vendredi pour faire le prochain pont avec ma famille… Je suis naze, je n’ai pas assez travaillé. Je n’arriverais jamais, si j’écoute et je donne du crédit à ce que vient de dire cet expert, c’est-à-dire à atteindre moi aussi le Saint Graal »etc…

Et oui les amis, ce modèle du monde exposé sous forme de vérité nous fait, quelque part, culpabiliser. Car si vous voulez avoir de la « valeur », et vous doter – vous aussi – d’un talent alors : cesser de lire ou de surfer sur internet immédiatement ! Cesser de prendre des we oisifs, cesser vos soirées avec les potes, bosser, bosser, bosser comme des acharnés et vous récolterez les fruits de cet acharnement.

A la fin de cette 1èreconférence, on se sent néanmoins doter d’un outil, une recette pour atteindre le talent, voir le gérer mais finalement, on ne sait pas encore ce qu’est vraiment le talent ? On comprend juste que ça à l’air important pour réussir et que c’est difficile de l’atteindre.  Et on reste avec l’idée que notre travail n’a pas de valeur si ce n’est pas difficile, si on ne souffre pas un peu… voir beaucoup.

C’est donc notre destin, si on veut faire partie des « winner », parce que pour notre expert : « avoir du talent correspond à devenir le meilleur »,alors il ne nous reste qu’à souffrir, à bosser et à annuler, pour commencer, notre we de Pentecôte en famille !

Mais, comme on n’a quand même pas envie d’annuler ce we parce que les billets sont déjà réservés et qu’on n’a pas pris d’assurance annulation, on sent comme une hâte d’entendre le second conférencier. Un ancien dirigeant d’un grand groupe français. Sa mission aujourd’hui est de faire émerger des Talents dans le travail en équipe. Wow !

Ca respire un peu mieux dans l’assemblée… Alors pour cela nous dit-il, il faut avoir confiance en soi, travailler son estime de soi.  Ha !

Alors là, on se dit Ok !… And what else ?! Parce que c’est un peu théorique tout cela. Comment ça se travaille la confiance en soi ???

Et bien, c’est simple. Il nous livre finalement sa recette à lui :

1/ Il faut aimer les gens avec qui on travaille – les apprécier  (là on se pose des tas de questions intérieurement…. Really ?!  Mais TOUS ou on peut choisir ?… bref, des tas de questions se font jour dans nos esprits… genre, non elle je ne pourrais jamais, elle est trop c. ! etc.)

2/ Il faut dire les choses – exprimer ses ressentis – car quand on dit les « choses », ça facilite les « choses » (Et là, ça recommence ! Really ?!… Il faut vraiment TOUT dire ? ou on peut choisir etc…)

Bref, on avance mais ça reste quand même un peu nébuleux. On détient toutefois quelques nouvelles pistes. Alors, on prend (toujours intérieurement), une 1èredécision importante : Ok, dès mardi (puisque j’ai pris mon we de pentecôte), je rassemble mon équipe (parce que je suis chef), et je vais leur exprimer mes ressentis, leur dire combien je les apprécie, et combien je ressens quand même, depuis quelques temps, de la déception quand ils ne m’écoutent pas et ne font pas comme je le veux. Ca, au moins, ce sera dit ! Et du coup, ce sera plus facile ensuite. C’est l’expert qui l’a dit.

En plus, j’ai entendu ce qu’il venait de nous dire sur les « leaders »… Et comme j’en suis une, je le prends comme acquis : « les leaders savent toujours où ils veulent aller, ce qu’ils veulent faire, comment etc »… Mais les leaders ont un problème : gérer leurs équipes !

En fait, si je le comprends bien, ce sont les autres qui foutent le bordel ! Sans oser le dire, je le savais depuis longtemps ! Merci, je commence à adorer cet expert.

On semble tenir le bon bout !

Maintenant, je sens que je tiens le bon bout ! Je vais mettre mon leadership au service de la motivation de mes équipes. Et comme la confiance ne se décrète pas, mais résulte d’après lui de nos choix managériaux, je vais PRENDRE DES DECISIONS ! Je vais responsabiliser mes équipes. Mais à y réfléchir de plus près, je le fais déjà un peu… Bon je note quand même dans ma « to do list » : A y réfléchir ! Parce que je reste quand même un peu septique sur l’idée que les leaders savent toujours où ils veulent aller, ce qu’ils veulent faire, comment etc… Moi, je suis un leader et je n’ai pas toujours cette impression. Du coup, je me demande si finalement je mérite bien mon poste ? Et finalement, je perds un peu confiance quand même…

Finalement, je comprends que, dans le modèle du mondede cet expert, le talent correspond à une compétence, un savoir-faire, un savoir-être. Alors ça, ça me rassure un peu, parce que si je fais la liste, je sais que j’ai quand même quelques compétences.

Toutefois, je reste malgré tout un peu sur ma fin. Si un talent = une compétence, alors pourquoi on fait autant de foin à l’heure actuellement sur les talents ? Pourquoi ne pas appeler un chat un chat ? Donc je devrais être cet après midi dans un séminaire sur la gestion des compétences ? Et pourtant je suis venue pour entendre parler de TALENT.

Je suis donc qu’a moitié convaincue. Il fait chaud dans cet amphi. Et je ne sais toujours presque rien sur ce qu’est finalement le talent. En plus, il ne reste plus qu’un conférencier. Et je l’ai vu au moment des inscriptions tout à l’heure. Il a l’air bizarre.

Comment va t-il nous réveiller ?!

En fait, je ne le découvrirais qu’à la fin, il ne nous aura pas seulement réveillé mais éveillé.

Ce Conférencier sors de la norme, porteur d’un handicap il arrive sur le devant de la scène. Sincèrement, je suis septique. Déconcertée. Je ne sais pas quoi penser ? Il se met à parler. Et il nous fait rire… Ca fait du bien. « Enfin !»… pense la majorité. Je deviens attentive, ouverte, curieuse. Il nous parle de lui, pas de ses titres. Il nous parle de son parcours et de ses enseignements de vie. Il nous fait prendre conscience que le talent existe en chacun de nous. Et que ce ne sont pas que les meilleurs qui ont du talent. Et là… Et là, je vous avoue que c’est l’apaisement. Je sais que moi aussi, même si je ne suis pas la meilleure, j’ai un « truc à moi » qui me singularise, j’ai un talent. Wow !

Son concept de « coopérant-coopérant » me fait prendre conscience qu’une équipe, pour performer, va devoir s’appuyer et puiser dans les talents de chacun. Parce que maintenant je le sais, selon son modèle du mondeà lui, CHACUN d’entre nous possédons un talent ! Et c’est l’ordonnancement de ces talents dans un projet qui pourra faire sens au niveau d’un collectif, faire la petite différence qui fera toute la différence.

Alors, quels sont les enseignements majeurs finalement ?

 Si je me situe au niveau de l’expérience que je viens de vivre et de mes ressentis lors de cet après midi de conférences, que puis-je constater ? Et bien tout d’abord je repars sans savoir ce qu’est vraiment le talent !! Mais j’ai quand même appris des choses… Je sais maintenant qu’on en a chacun un et que le Talent n’est pas réservé aux meilleurs !

J’aurais toutefois aimé entendre parler des experts aujourd’hui qui savent nous expliquer ce qu’est le talent. Parce qu’ils existent aujourd‘hui des experts du talent ! Et oui !…

J’aurais aimé entendre qu’au 21èmesiècle, des chercheurs, notamment en PNL, avaient développé des expertises très pointues sur l’identification des talents chez les gens et en entreprises. J’aurais aimé qu’on me dise que le talent est en même temps la chose la plus simple que nous puissions posséder et incarner et la chose la plus difficile à repérer nous-même.  Pourquoi ? Toute simplement parce que le talent est caractérisé par 4 éléments :

  • C’est une chose que nous faisons FACILEMENT, voir AUTOMATIQUEMENT
  • C’est une chose que nous réussissons A CHAQUE FOIS qu’on la fait
  • C’est une chose dans laquelle nous prenons TOUJOURS du plaisir
  • C’est la chose qui a le plus de valeur chez nous, qui est unique (personne le fait comme nous) et qui, dans la sphère professionnelle se monnaie donc le plus cher !

Où est le problème ?

Le problème est que nous roulons encore en France sur l’influence – de notre éducation familiale, religieuse et sociale- avec l’idée que « si on n’en ch. pas, ce que nous faisons n’a aucune valeur ».  

 Accéder à son talent demande alors 2 choses. Bousculer nos idées reçues, voir autrement. En des termes plus savants : « remettre en cause le paradigme » qui a fondé cette légende. Et, comme le disait le dernier expert, devenir également plus autonome, c’est à dire demander de l’aide quand on en a besoin, aux bonnes personnes. Ici aux personnes qui savent détecter, non pas seulement un « potentiel » comme dans le sport, mais le talent unique de chaque personne.

Voilà finalement ce que j’aurais aimé aussi entendre.

Alors, Potentiel ? Compétence ? Talent ? Quelle est la différence ?

Nous avons eu la chance d’avoir devant nous 3 conférenciers qui nous ont finalement, sans le vouloir, donné la clé de compréhension de la différence entre ce qu’est un potentiel (le 1erintervenant), ce qu’est une compétence (le second intervenant) et ce qu’il se passe quand quelqu’un incarne son talent (le 3èmeintervenant) !

Ce jour là, nous avons vu un conférencier qui incarnait actuellement un « potentiel », celui qui possédait une « compétence », et celui qui incarnait véritablement son « talent ». Inutile d’aller plus loin, pour ceux qui y  étaient, vous les reconnaîtrez. Et c’est cet enseignement qui est le plus précieux de tous à mon sens.

Ici nous avons eu la chance d’avoir finalement une démonstration en live de la différence entre un potentiel, une compétente, et le pouvoir illimité que représente le fait d’être dans son talent !

Alors j’ai envie de dire BRAVO aux organisateurs. Car ce moment a été unique en son genre. Et ça, c’est un vrai talent.

Si vous êtes convaincus, vous aussi, de la puissance que procure le fait de connaître son talent, et si vous voulez faire, vous aussi, un pas vers la découverte de votre propre talent, prenez le temps de vous arrêter, cesser de courir et de croire que plus vous en ferez, plus vous mériterez ! « Ralentir pour réussir » ! C’est un enseignement sans pareil. Observer ce que vous aimez faire, ce que vous réussissez à chaque fois et qui vous procure facilité et plaisir. Sur ce chemin, vous n’êtes pas à l’abri de découvrir les contours de votre propre talent et finalement, d’en tirer un bénéfice global dans votre vie en vous sentant en alignement entre ce que vous êtes, ce que vous faites et ce que vous avez à offrir au monde : votre meilleur.

2018-06-26T23:46:38+00:00